Rencontre avec Prefrontal Cortex

Vous pouvez réagir par rapport à cette interview sur le forum. Commentez Donner une note à l'article (5)

Article lu   fois.

L'auteur

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Interview

S'il y a bien une chose que tous les développeurs ont en commun, c'est bien leur goût pour la compétition. L'une des compétitions de développeurs les plus stimulantes de ces derniers temps a été l'Intel™ App Innovation Contest, un événement couvrant 20 pays et réunissant des programmeurs aux nombreuses langues différentes (anglais, chinois, et russe). L'objectif était de générer des applications bureautiques innovantes pour Windows* 8, optimisées pour les appareils tout-en-un et les tablettes Lenovo*, d'inspirer la créativité des programmeurs, de tirer parti de nouveaux supports, et de mettre en place de nouvelles utilisations et interactions informatiques.

Les gagnants ont été sélectionnés au sein de quatre concours locaux en Russie (Habrahabr), en Chine (CSDN), en Inde (ThinkDigit) et aux États-Unis (Code Project). De plus, plusieurs finalistes se sont vus décerner des prix en reconnaissance de leurs projets innovants.

L'un d'eux est Prefrontal Cortex, un studio de développement basé en Allemagne. Felix Herbst (Conception d'interface et Programmation), Paul Kirsten (3D et Design numérique), et Christian Freitag (Design 3D et Nouveaux Médias) ont atteint l'ultime phase de l'édition précédente de l'Intel App Innovation Contest avec leur projet « Weaver ». Malgré leurs agendas surchargés, ils ont généreusement pris le temps de répondre à quelques questions concernant leur processus de développement, ce qu'ils font aujourd'hui et ce qu'ils comptent faire demain.

Image non disponible

I-A. Parlez-nous de votre environnement de développement et de vos rôles dans l'équipe de Prefrontal Cortex

En fait, nous avons tous étudié le design ! Mais depuis que nous nous sommes intéressés aux applications interactives, nous avons réalisé que des compétences solides en programmation étaient plus utiles. Donc aujourd'hui, Christian se concentre davantage dans la conception sonore et graphique, Felix s'occupe des questions d'interaction et du développement, et Paul est quelque part entre les deux.

I-B. Comment vous êtes-vous tous rencontrés ? Qu'est-ce qui vous a donné l'envie de travailler ensemble ?

Nous avons étudié la conception de réalité virtuelle multimédia à la célèbre Université d'Art et de Design de Halle (Allemagne), la Burg Giebichenstein. Après quelques projets ensemble, nous avons réalisé que nous partagions les mêmes objectifs, et avons également décidé de travailler ensemble pour des projets commerciaux.

I-C. Quel est l'aspect le plus difficile dans le travail en équipe ? Quels sont les avantages ?

L'aspect le plus difficile est peut-être l'organisation (du temps, des fichiers, et des projets), ainsi que la communication. L'avantage est qu'ayant tous des bases en design et en programmation, nous pouvons facilement exprimer nos problèmes et leur trouver des solutions.

I-D. Comment votre équipe est-elle composée, et comment mesurez-vous vos progrès ?

Image non disponible

Nous utilisons un certain nombre d'outils de collaboration en ligne - Google Drive pour les fichiers de l'entreprise et les designs, Asana pour suivre l'évolution de nos tâches, et Bitbucket pour le code. Mais cela ne remplace évidemment pas les conversations réelles concernant les étapes nécessaires pour faire avancer nos projets.

I-E. Lorsque vous travaillez sur un projet, travaillez-vous généralement à la chaîne ou en parallèle ?

Toujours en parallèle, la plupart du temps avec plusieurs projets en simultané.

I-F. Quelles sont vos meilleures astuces pour avoir sur vos développements une approche d'équipe qui soit efficace et efficiente ?

Parler. Et essayer de comprendre pleinement un problème et ses enjeux avant de vraiment commencer à programmer et à faire le design. Une autre chose que nous trouvons très utile est le schéma « générateur-synthétiseur » : une personne fait le codage et le design pendant qu'une autre l'évalue et lui apporte des suggestions en permanence.

I-G. Qu'est-ce qui vous a intéressé dans la programmation, notamment pour l'App Innovation Challenge ?

Image non disponible

Les éléments interactifs devaient être essayés pour être parfaitement compris. Le meilleur design interactif est vain si, à un moment donné, vous ne le testez pas afin d'y implémenter ses principes essentiels.

I-H. Parlez-nous de votre histoire avec l'App Innovation Challenge

Un ami nous avait dit qu'il y avait une section dédiée au jeu tactile au sein de l'App Innovation Challenge 2013. Développer des jeux pour de grands écrans tactiles multipoints était une idée particulièrement attrayante, puisqu'il y avait plein de nouveaux schémas d'interaction à explorer. Nous avons appris de nombreuses choses concernant les jeux multijoueurs en réseau local, et avons fait beaucoup de recherches pour apprendre à ajouter des éléments de personnalisation du joueur et de sélection de niveaux afin d'approcher au mieux l'expérience fournie par les jeux de plateau traditionnels. Intel et Lenovo nous ont alors aidés en nous fournissant une tablette multipoint de 27 pouces afin que nous puissions développer le jeu pour cet appareil.

I-I. Y a-t-il des domaines ou des marchés particuliers pour lesquels vous souhaiteriez développer des applications ? Quelles sont vos motivations ?

Tout ce que nous faisons a cela en commun que nous cherchons à réaliser des choses incroyables, à découvrir et à proposer de nouvelles possibilités, et à procurer du plaisir. Les interfaces et expériences utilisateurs impliquent toujours de nombreuses questions ouvertes, auxquelles on ne peut répondre qu'en réalisant des prototypes et en testant (ce que les entreprises partout dans le monde commencent à bien saisir). Aussi, nous adorons vraiment les projets ludiques qui explorent le design, l'art et l'interaction avec des méthodes innovantes.

I-J. Parlez-nous de votre expérience globale de développement ; est-ce que tout s'est passé facilement ? Quels sont les défis que vous avez rencontrés, et comment les avez-vous résolus ?

Tout s'est incroyablement bien passé ! En juste trois semaines, nous avions un prototype jouable aussi bien en terme de design que d'interaction.

Image non disponible

I-K. Avez-vous été en mesure de finir votre projet d'application ? L'application est-elle disponible sur Internet ? Si oui, pouvez-vous nous fournir un lien ?

Notre projet, Weaver, est disponible sur Android, iOS et tablettes Windows. Vous pouvez le télécharger ici. Nous avons reçu de nombreux retours positifs et l'avons montré lors de plusieurs conférences dans le monde. Nous avons également réalisé un poster pour le SIGGRAPH 2014 à Vancouver, à propos du caractère convaincant du comportement en temps réel d'une araignée.

Image non disponible

I-L. Depuis le dernier défi, avez-vous de nouveaux projets en vue ?

Bien sûr, nous travaillons constamment sur différents projets commerciaux et personnels. Le projet nous a permis de prendre contact avec de nombreuses personnes curieuses de notre approche sur les applications interactives. Aussi, nous avons utilisé le grand écran multipoint pour plusieurs autres projets, et ce de façon concluante.

I-M. Êtes-vous en lice pour l'actuel Intel RealSense App Challenge ?

Notre intérêt pour les technologies de l'interaction nous a menés à rejoindre également le RealSense challenge. La différence est que plus de domaines sont encore des sujets de recherche lorsqu'on s'intéresse aux appareils à entrée spatiale (quelque chose à laquelle nous croyons vraiment). Nous allons sûrement utiliser le moteur Unity3D pour réaliser nos projets.

I-N. Comment définiriez-vous la technologie RealSense ?

Il y a beaucoup de nouveaux dispositifs d'entrées sur le marché actuel. Tous ont leurs avantages et inconvénients spécifiques, et RealSense a cet avantage d'être particulièrement efficace pour interagir avec le contenu de l'écran dans un cadre professionnel. Nous espérons qu'avec des fabricants comme Intel pour répandre ce type de technologie, celui-ci sera plus largement disponible pour les consommateurs dans le futur.

Image non disponible

I-O. Parlez-nous de vos premiers contacts avec le RealSense Challenge

Nous avons postulé au RealSense challenge avec quatre idées de projets différentes, parmi lesquelles trois ont été acceptées. Le premier projet est un outil d'expression créative, le deuxième est une expérience ludique et le dernier est un projet sur la motivation des gens.

Nous pensons que les possibilités offertes par la réalité augmentée sont très intéressantes. Une autre chose est la capacité d'utiliser simultanément un suivi du chemin du visage, et du chemin de la main.

I-P. Avez-vous des ambitions futures pour ce projet ?

Cela dépendra de l'issue de la compétition ! Mais la réalisation de ce projet nous aura de toute façon permis d'améliorer notre compréhension des interactions spatiales, et donc de nous aider pour nos projets futurs.

Image non disponible

I-Q. Qu'auriez-vous aimé savoir avant de commencer et qu'auriez-vous fait différemment ?

La politique d'Intel qui consiste à expliquer aux développeurs quelles fonctionnalités logicielles seront réellement disponibles lors du lancement n'est pas très transparente. Mis à part les questions marketing, nous pensons qu'il est très important de communiquer sur les fonctionnalités qui seront prêtes et celles qui ne le seront pas. Ça a été un gros problème avec la Perceptual Computing Camera de l'année dernière, et on dirait que ce problème se reproduit… on espère quand même qu'Intel nous prouvera le contraire !

I-R. Quels conseils donneriez-vous à vos compétiteurs ?

Faites des tests au plus tôt. Réduisez les interactions au strict minimum nécessaire, et faites-les fonctionner le mieux possible.

I-S. Y a-t-il eu des outils ou des ressources de développement Intel que vous ayez trouvés particulièrement utiles ?

Puisque nous utilisons Unity, la plupart des outils de programmation qu'Intel fournit ne nous sont pas utiles. Mais les forums de développeurs sont très pratiques pour obtenir des réponses aux questions spécialisées. L'Unity Asset Store est plutôt utile pour accélérer notre processus de développement et être en mesure de travailler sur les composants centraux d'un projet. Nous utilisons également plusieurs flux RSS pour nous tenir à jour des nouveautés, par exemple de Creative Applications ou de groupes d'utilisateurs LinkedIn.

Image non disponible

I-T. Donnez-nous un exemple de « moment charnière » dans le développement de votre application dans le cadre du défi d'innovation

La première fois que nous avons testé notre jeu avec dix personnes en même temps. Beaucoup de choses fonctionnaient, beaucoup de choses ne fonctionnaient pas, c'était très amusant et nous savions exactement comment avancer et améliorer l'expérience.

I-U. Dans quels autres projets d'applications pour Windows vous investissez-vous actuellement ?

Actuellement, nous travaillons sur plusieurs prototypes pour notre diplôme de master (une boîte de marionnettes interactives), une nouvelle façon de gérer les fichiers audio et d'utiliser les gestes pour contrôler des animaux numériques.

Image non disponible

I-V. Comment envisagez-vous le développement d'applications Windows dans les cinq prochaines années ?

Il y aura encore plus de catégories d'appareils qui seront connectés entre les différentes plateformes et systèmes d'exploitation. Les applications Windows mettront l'accent sur des choses qui demanderont les hautes performances des PC aux appareils mobiles, sur lesquelles on reste limité par la puissance de calcul.

I-W. Comment encourageriez-vous d'autres développeurs qui pourraient être intéressés par la programmation d'applications Windows ? Par où commencer ?

Ne réinventez pas la roue. Essayez de trouver les outils les plus pertinents pour ce que vous voulez faire - si un moteur de jeu peut vous aider, n'essayez pas de programmer le vôtre. Étudiez tout le marché des outils et aides de développement existant.

I-X. Quel est pour vous l'aspect le plus intéressant ou stimulant concernant le développement d'applications Windows ?

De nos jours, pour la plupart des applications, il est inutile de se soucier des performances et de la mémoire sur les équipements informatiques. Tout se joue sur l'idée et l'expérience (Windows reste la plateforme la plus largement utilisée par les entreprises et les consommateurs) même si les systèmes mobiles prennent de plus en plus d'importance.

I-Y. Avez-vous des images, captures d'écran ou vidéos de vos projets passés ou actuels, ou d'environnement de travail que vous aimeriez partager ?

I-Z. Avez-vous aussi des profils sur les réseaux sociaux que vous utilisez pour partager vos pensées ? Facebook, Twitter, YouTube, Instagram, Google+, Weibo, etc.

  • Notre site web
  • Notre compte Facebook 
  • Vous pouvez aussi nous suivre sur Twitter 
  • Contact :

Merci encore à l'équipe Prefrontal Cortex pour avoir partagé votre temps et votre expérience !

Pour toute question, n'hésitez pas à la poser en commentaire ou sur le forum Intel Ultrabook & Windows 8.


Découvrez aussi l'ensemble des outils de développements Windows ainsi que de nombreux supports sur l'Intel Developer Zone Windows.

II. Ressources

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Les sources présentées sur cette page sont libres de droits et vous pouvez les utiliser à votre convenance. Par contre, la page de présentation constitue une œuvre intellectuelle protégée par les droits d'auteur. Copyright © 2015 Intel. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.